• Ma façon d'aborder cet épineux chapitre...

    1/ Recueil des explications, des remarques, à partir de ce poème : de quoi parle-t-on ?

    Il y avait de beaux dessins cet après-midi

    Sur le plancher

    Mais quand le soleil est parti

    Il a tout emporté

    Pourquoi le soleil ne nous laisse-t-il pas

    Ses beaux dessins

    Quand il  s’en va

    (Pierre Albert-Birot)

     

    2/ Petit théâtre d'ombres.

    Il s'agit de représenter la poésie en cours (le Corbeau et le Renard) avec le matériel suivant :

    - un projecteur diapo;

    - les personnages au bout d'une tige.

    Ombre et lumière

    Je laisse les enfants me guider dans l'installation de ce matériel. On s'aperçoit qu'il faut un écran (le tableau Velleda fera l'affaire) à l'opposé de la source de lumière.

    J'introduis les termes : "source de lumière artificielle vs naturelle (le soleil du poème ci-dessus)", "écran", "ombre portée".

     

    On joue ensuite la poésie.

      

    (Ça marche aussi avec le Loup et l'agneau !

    Ombre et lumière)

    Remarque : le petit trou dans l'oeil du loup permettra de montrer que le reste de l'objet arrête la lumière.

      

    "Comment se fait-il que les dessins se reproduisent sur l'écran blanc ?"

    --> Explication de ma part du phénomène de la lumière (photons = particules qui se déplacent en ligne droite et qui sont arrêtées par l'objet. Le "dessin" sur le tableau, ou "ombre", est un endroit sans lumière.)

    On teste ensuite différents objets pour observer s'ils sont ou non traversés par la lumière. Introduction des termes : "opaque", "transparent", et trace écrite :

    Ombre et lumière

     

    3/ Ombres propre et portée.

    Lors de la séance suivante, on place une boule de polystyrène entre la source et le tableau blanc. J'attire l'attention sur la partie non éclairée (ombre propre), en faisant un parallèle avec l'alternance jour/nuit.

    Trace écrite.

     

    4/ Exercices, et explication partielle des phases de la Lune.

    5/ Petite évaluation rapide pour faire plaisir aux parents.


    2 commentaires
  • Avant de traiter du cycle de l'eau dans la nature, il me semble nécessaire de faire quelques séances et expériences préparatoires :

    1) un rapide rappel sur les 3 états de l'eau (abordés en Ce1 dans mon école) grâce au diaporama de Lutinbazar.

    2) Réflexion spécifique au phénomène d'évaporation :

    En effet, les conceptions erronées de ce phénomène sont drôlement bien ancrées - ce qui est normal, puisqu'il faut concevoir quelque chose de temporairement invisible... (Et là je crois qu'on leur en demande un peu trop, à nos gnomes de 8-9 ans, mais c'est un autre problème.)

    A la question : que devient l'eau quand quelque chose (cheveux, linge, peau après une baignade à la mer) sèche ?

    J'ai eu par exemples (et ce, après la séance et mes explications) :

    - elle coule à côté (et la, l'expérience d'un torchon essoré mais encore mouillé à faire sécher dans la classe fonctionne assez bien);

    - elle rentre dans la peau;

    - non, si je n'utilise pas de sèche-cheveux, mes cheveux ne sècheront pas...

    Pas facile d'aller à l'encontre de tout ça... d'autant qu'en portant de l'eau à ébullition, on appelle à tort "vapeur" les minuscules gouttes en condensation dans l'air, que l'on voit - elles.

     

    Voilà la trace écrite que je donne afin de récapituler expériences et constats (clique sur l'image) :

    Le cycle de l'eau : séances préparatoires

     

    3) Ensuite, une séance ou deux sur le ruissellement, afin de comprendre la formation des nappes phréatiques...

    .. en s'inspirant largement des documents d'Orphéecole.

     On fait couler de l'eau respectivement sur des couches de gravier, de sable, de terre et d'argile.

    - que va-t-il se passer ? (hypothèses) Classe ces sols du plus perméable au moins perméable.

    Le cycle de l'eau : séances préparatoires

    - Ci-dessous les bouteilles "pour de vrai". J'ai percé 9 petites trous pour chacune dans le bouchon à l'aide d'un compas.

    Le cycle de l'eau : séances préparatoires

     

    - trace écrite :

    Le cycle de l'eau : séances préparatoires

     

      

    4) Puis, mise en évidence de la condensation de la vapeur, afin de comprendre le phénomène de la pluie, puis de l'évapotranspiration, grâce à des expériences de ce type (source : Tournesol cm1, cahier d'activités, 1996, Hatier) :

    Le cycle de l'eau : séances préparatoires     Le cycle de l'eau : séances préparatoires

      

    5) Enfin, on pourra compléter le schéma du cycle naturel de l'eau, dans lequel tous ces phénomènes interviennent.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique