• Quoi de mieux qu'une bonne petite dictée* pour les remettre en condition le jour de la rentrée ?

    En plus, cela permet d'évaluer quelques notions clés en ortho et accords.

     

    * Ou "dicté de rentré" si je suis la dernière mode de l'IUFM concernant l'ortho. :D. Ben oui, d'ailleurs... pourquoi des trucs aussi désagréables que la rentrée et la dictée seraient-ils féminins ?


    8 commentaires
  • HolaOla vient de me taguer, sur une idée de Mim's. Il s'agit de répondre à différentes questions, et de taguer un blogueur/une blogueuse à son tour.

    Tiens, Zaubette vient de me taguer aussi !

     

    1) Cite une activité-plaisir/détente que tu as faite en juillet

    Un livre d'Agnès Desarthes, sur un transat, au soleil. 

     

    2) Cite une activité-plaisir/détente que tu vas faire en août

    Rencontrer Miss T' autour d'une piscine (et d'un verre de Rosé pamp'!)

     

    3) Ajoute une photo d'un endroit qui t'est cher, que tu trouves joli, une vue que tu aimerais partager avec les autres

    L'île d'Aix ! pas de voitures, des plages magnifiques... un autre monde ! Mon rêve serait d'y posséder une maison pour vraiment décrocher pendant les vacances. Mais comme je ne joue pas au loto...

     

    Tag estival

     

     

    4) Combien de jours as-tu tenu sans travailler en juillet ?

    Je suis partie une semaine et demi + 2 jours pour tout laver, repasser, ranger... Ce qui fait une douzaine de jours sans bosser ! 

     

    5) La chanson de l'été, pour toi, c'est quoi ? (un p'tit clip ?)

     

     

    6) Allez, une question d'instits : trouve 8 mots (nature indifférente) qui commencent chacun par l'une des lettres du mot VACANCES et qui illustrent ton été

    Veiller tard

    Attendre que les filles soient levées (jusqu'à midi...)

    Chais pas, je trouve rien pour cette lettre.

    Aller à la piscine

    Nager

    Compter les jours qui restent

    Espérer une classe sympa pour 2014-2015

    Soupirer parce que ça passe trop vite

     

    7) Et ce mois d'août, tu le vois comment ?

    Court...

    Le mois d'août est toujours celui des regrets, surtout la dernière quinzaine, quand je m'aperçois que non, je n'ai pas eu le temps-le courage- de faire tout ce que je souhaitais.

     

     

    Et je tague à mon tour : Miss T, JS et Ljub.


    7 commentaires
  • Taguée par Zaubette, ma cyber-copinette extra chouette !

    (Et j'en profite pour taguer Mme Têtard).

     

    Il s'agit de lister notre programme de vacances, hors prép de classe.

    Bon, j'ai plein de choses à remettre sur le métier concernant mes programmations, mes plans de travail ne sont pas toujours cohérents, les consignes des exos pas toujours adaptées... j'aimerais mettre en place des ateliers au moins une fois par semaine... donc je ne souhaite pas décrocher trop longtemps.

    Néanmoins, parce que cette année a été difficile (non pas en classe, où ce ne fut ni plus ni moins épuisant que d'habitude, mais politiquement) j'ai aussi envie, dans le même temps, de me la jouer "instit' vue de l'extérieur", et ainsi de coller à mon image médiatique en ne fichant pas grand-chose pour une école publique pas assez ceci et trop cela, dont les acteurs principaux (nous) sont la cible de toutes les critiques, ou de toutes les envolées lyriques pleines d'espoir de renouveau, et d'éloges quant à notre dévouement (ce qui est, à mes yeux, encore pire), à qui on en demande toujours plus, ou pas pareil, ou plus moderne - et sans jamais ni nous consulter, ni nous octroyer les moyens afférents. Nous dont le professionnalisme est donc souvent ri ou nié.

    Et si j'arrêtais définitivement de réfléchir, de recommencer, de modifier ? Si, comme la FCPE l'écrivait il y a peu avec un mépris non dissimulé, je refaisais à l'identique ce que j'ai fait cette année ? Si je profitais de ces injustes privilèges que nous envie une France laborieuse fantasmée par les discours démago - qui pourtant, peut profiter en général de ses soirées, de ces WE et de ses congés à sa guise ? Et si je considérais ces 8 semaines, non comme une possibilité de s'auto former, de prendre du recul et de découvrir de nouvelles méthodes pédagogiques, de nouveaux manuels... mais plutôt comme elles sont vues hors les murs : des "grandes vacances" ?

    Donc : farniente, lecture de loisir, balades et petits séjours pas trop loin, retour à une vie associative quelque peu délaissée, remise en forme via le sport, RV médicaux pour mes yeux, mon dos... que je n'ai pas pris le temps de soigner dans l'année, médiathèque et dévorage de DVD s'il pleut, grand rangement...

    Et je me réveillerai de ce long sommeil le 2 septembre (car, bien sûr, une journée suffit à organiser une année) uniquement quand les radios commenceront à annoncer que les profs vont aujourd'hui "reprendre le travail".

    Ces feignasses.


    8 commentaires
  •  

    Tout nouveau tout beau

     Je vous présente mon nouveau bébé-blog : collaboratif, aucun rapport avec la classe, toute participation créative bienvenue :

    Plumes croisées.


    6 commentaires
  • Je relaye ici le témoignage d'une AVS, compétente et indispensable comme nous en connaissons tous, à qui l'on confie le travail sans doute le plus délicat : aider à l'intégration des élèves handicapés en milieu ordinaire.

     

    Et oui : quels que soient l'engagement, les compétences et la motivation de l'A.V.S., "au revoir" au bout de deux ans. Fin du contrat.

    C'est à la fois une souffrance pour le salarié, mais aussi pour l'élève, car c'est d'une relation humaine qu'il s'agit : des liens indispensables se tissent, une confiance s'établit peu à peu entre l'enfant et son A.V.S., avec les parents aussi, sans parler des enseignants. Ça prend parfois du temps.

    Mais au bout de deux ans : paf.  Circulez, y'a rien à voir.

     

    "Oh cornepitrouflette !!!

    Je viens de tomber sur une offre d'emploi sur l'anpe.

    On offre MON emploi.

    On me remplace par une Evs, seulement 20h et très certainement payée moins que moi (et pourtant ce n'est pas facile à faire).

    Et oui, pourquoi me garder ?

    Je ne correspond plus à l'annonce :

    - on demande un BAC : j'ai une licence

    - on donne 20h par semaine : j'en fait 24 en classe plus toute la préparation à côté et les réunions (et j'en passe du temps à la préparation !)

     

    Franchement ! pourquoi garder quelqu'un de TRÈS motivée et qui sait de quoi elle parle. Non mais, quelle idée aussi !

    J'en devait aigre.

     

    Vous pouvez hurler mon nom, mon âge, mon adresse à qui vous le voulez.

    Sortez moi de cette anonymat qui nous rend si mouton.

     

    Je ne suis pas UNE AVS

    Je suis Christel

    mariée

    2 enfants

    ancienne contractuelle en collège- Musique

    avec une Licence de l'université de Rennes II

    J'ai mon fin d'étude du conservatoire de Caen en guitare classique

    Je m'occupe d'enfants handicapés car je suis faite pour ça

    je connais l'autisme, le braille, les techniques de portages pour personnes en fauteuil, j'ai travaillé en CLIS...

    J'ai un passé, un présent

     

     

    mais pas d'Avenir"

     

     

    Une page Facebook pour la soutenir (et avec elle tous nos A.V.S.) :

    Pérenniser le métier d'A.V.S. : une nécessité humaine.

    https://www.facebook.com/SosDuneAvsEnDetresse

     


    29 commentaires
  • Une petite réflexion que je me suis faite hier soir (et hier soir seulement) en feuilletant les spécimens de manuels que l'on reçoit en abondance dans les écoles en ce moment, de la part des grands éditeurs : peu sont écrits par des PE en activité.

    On y trouve en effet, parmi les auteurs, des Professeurs de collège ou de lycée, souvent Agrégés, des Inspecteurs, des Conseillers Pédagogiques...

    Et du coup, une question : s'adresse-t-il à un élève fantasmé, ou ont-ils réellement été mis à l'épreuve avec nos vrais élèves ? le contraire n'expliquerait-il pas le succès des blogs de PE, où l'on recherche souvent -moi la première - la séquence faisable, celle qui va prendre in situ ?

    Deuxième constat : je remarque aussi (et ce n'est pas le fruit du hasard, ce n'est pas possible) que les manuels que j'affectionne et que j'utilise le plus, sont écrits par des instit ou des maîtres formateurs - c'est-à-dire des gens qui ont encore une classe.

    Il s'agit du RSEEG, d'Archilecture, de Cléo, ou d'A portée de maths...

      

    Donc message aux éditeurs : faites-nous confiance... face à l'essoufflement de nos photocopieuses, prises d'assaut tous les matins, on dirait qu'il y va de l'avenir du livre scolaire.


    19 commentaires
  • 20 000 visites. Coooool !

     

    (Question aux pros : savez-vous si cela compte quand c'est moi qui y vais ? Ou alors si ce sont uniquement des visites extérieures ?)


    13 commentaires
  • Suite au jeu de Gdine (décrit ici par exemple : il fallait envoyer une surprise aux 5 premiers blogueurs qui posteraient un com' chez les collègues), une magnifique aquarelle de Phi dans ma BAL - référence à mon ancien avatar ?

    Piou-piou


    26 commentaires
  • ... par Maîtresse séverine (la classe, non ?).

     

    Le principe : répondre à un questionnaire proposé par une Eklablogueuse, afin de mieux se connaître. Ce nouveau questionnaire est proposé par Mélimélune.

      

    1. Quelle matière préfères-tu enseigner ?

    Le français, sans hésitation (la grammaire, surtout). C'est d'ailleurs ma matière de formation et de prédilection.

    Et ce qu'il y a de vraiment magique, c'est que, tous les ans, j'en apprends encore sur tel point de grammaire, sur tel sens d'un mot, et ce même (et surtout) en ressassant les mêmes notions dans le même niveau.

     

      2. Si tu pouvais faire intervenir un auteur dans ta classe, lequel choisirais-tu ?

     

    Peu importe, en fait.

    J'ai eu l'occasion de faire intervenir deux auteurs de littérature de jeunesse peu connus(grâce à une "Résidence d'écrivains" dans la commune) que je ne connaissais pas, et les découvertes et échanges ont été très riches.

     

      3. Quelle est ta perle d'enfant préférée ?

     

    Je ne suis pas très collectionneuse de "perles et mots d'enfants".(C'est comme les histoires drôles : j'aime bien sur le coup, mais je les oublie dans la minute)

      

    Donc, pour le jeu...

      

    Ma fille. On lisait des devinettes.

    "Je suis un migrateur, qui quitte la mer et remonte les rivières pour me reproduire."

    Je suis le sssss...

    le sssssau...

    le saummmm....

    - le somnifère ?

    - Oui, bien sûr..."

      

      4. Quel commentaire sur ton travail t'a le plus énervé ?

     

    Oui, ça vient de me revenir (du coup j'édite ma précédente réponse) :

     

    quand j'étais à Chartres, 130 km de chez moi, recrutée sur liste complémentaire, une CPC qui m'a dit que rien n'allait, et qu'il fallait absolument que je lui fournisse un "tableau à double entrée avec programmation et objectifs"... Chose que je n'ai jamais été capable de faire... Et, par ailleurs, cette dame ne m'a pas aidée du tout. Nada. Rien.

    C'était tellement énorme, l'inutilité de cette "formatrice", que je l'avais enfouie aux tréfonds de ma mémoire...

     

     

      5. Quel commentaire sur ton travail t'a fait le plus plaisir ?

     

    Un petit mot de remerciement de certains parents, oral ou écrit, à la fin de l'année. Certains l'écrivent même dans le livret scolaire. Style, dans "observations des parents" : "Merci pour cette année d'apprentissages."

     

    Ce n'est pas grand chose, mais whaou, ça rebooste comme pas possible.

     

      6. Décris-nous un peu cet élève que tu n'oublieras jamais.

     

    C'est plutôt une classe de Ce1-Ce2 que je ne risque pas d'oublier de si tôt, avec en son sein :

    - quatre élèves de niveau CLIS (en attente...), dont l'un sort régulièrement de la classe - à tout moment-  en imitant le bruit d'une moto;

    - un élève en grande souffrance, qui s'auto mutile en classe

    - une élève cleptomane

    - une élève qui lance son pot à crayon contre le tableau à la moindre frustration

    - et à côté de ça, sereins, quelques excellents élèves, à tous points de vue, capable de se concentrer et de bosser au coeur de la tempête... et pas le temps de les aider, ceux-là. Fallait qu'ils comprennent du premier coup...

     

      7. Quel projet t'occupe l'esprit en ce moment ?

    Aucun... Petite pause.

    8. Quelle pratique de classe te comble particulièrement ?

    Ben mes plans de travail. Et le fait que j'ai la chance de garder le même niveau d'année en année, donc de pouvoir les améliorer.

     

     

     9. Quel petit matériel te rend la vie plus simple en classe ?

     

    Les bandes aimantées, que je peux coller derrière n'importe quelle étiquette afin qu'elle tienne au tableau.

     

      10. Quel devrait-être le premier point de la réforme selon toi ? (tu as le droit de rêver !)

    Les effectifs, bien sûr. Avec 23 heures de classe à 18 élèves, on fera 2 fois mieux qu'avec 30 à 30...

    Quand je lis que certains réclament des heures en plus, et un retour aux 27 heures en classe entière... Alors qu'on est déjà limite, en fin de semaine, non ? Ou alors on fait pas le même boulot.

     

     

    Et je m'en vais de ce pas taguer : Madame Têtard, David, Oléa et Zaubette (mais c'est déjà fait !)


    7 commentaires
  • ... à mes anciennes cop' de Néoprofs :

    Image IPB

    Rôôô !

     

     


    12 commentaires
  • ... sur ce blog tout neuf :      Retrouvez les dessins de Phi...

     

    Oui, oui ! on peut être à la fois pédagogue, voire même instit' , et avoir du talent !

    (Phi, c'est aussi la jeune maîtresse de CP qui a eu la gentillesse d'illustrer mon Poky.)

     L'amie de Poky, nouvelle version


    7 commentaires
  • Rééducatrice en écriture (Paris) : nouvel article

      

    Je relaie ici le nouvel article d'une amie, institutrice en Cp et rééducatrice en écriture, qui donne plein idées d'activités préparatoires à l'apprentissage de la cursive, à faire en classe :

    L'écriture cursive en GS.


    votre commentaire
  •  Un petit jeu trop trop sympa pour les profs blogueurs, initié par Gdine :

    les 5 premiers blogueurs (ou blogueuses, hein) à commenter cet article recevront de ma part, au cours de l’année 2013 une petite surprise .

    Ce sera quand je voudrai, mais ce sera.

    En échange ? Ces 5 blogueurs doivent faire la même proposition sur leur blog...

    ... et me laisser bien sûr leur adresse postale !

     

    Et je copite sur Orphys : pour ne pas faire de jaloux, le premier non-blogueur qui répond à la question suivante est le sixième et dernier gagnant !

    C'est cool, non ?

    "Je suis un chiot malicieux, attachant et gourmand, blanc avec une tache noir, et un hôte de marque de ce blog. Qui suis-je ?"

     

    Alors voilà, go, go, go !

    Les heureux gagnants sont :

    1) La très hop-hop-hop Miss T

    2) Vefa35

    3) Ailleurs

    4) Ljub

    5) Phi 

    6) et Rikki-tikki-tavi

    Bravo à vous !


    33 commentaires
  • Bonne année à tous ceux qui passeront par là !

    (Surtout aux sympas !)

     

    Un petit dessin de Chibird, afin d'illustrer mes résolutions pour cette nouvelle année :

    2013 !

     


    13 commentaires
  • Non, je plaisante, mais c'est vraiment hyper sympa. Merci Zaubette d'avoir pensé à moi !

     Je dois donc répondre à ce quasi proustien questionnaire !

    Sur une idée d'Alex.

    1. Quelle est la première chose que tu fais le matin en arrivant à l’école ?

    Je dis bonjour aux collègues dans la salle des maîtres, et fais la queue à la photocopieuse en buvant un café (il est toujours prêt quand on arrive, c'est la dame de service qui nous le prépare .)

    S'il y a trop de monde devant la machine infernale (because bourrage ou plus de papier dans le bac 2...), je vais me fumer une clope dehors. Je la déguste. Car après, abstinence pendant 3 heures...

    2. Quelle petite manie de tes élèves te hérisse le poil ?

    Quand ils demandent "C'est quand qu'on fait...(arts visuels, sciences...) ?" pendant qu'on est en train de faire autre chose. Une façon de me dire : "Maîtresse, c'est chiant, là."

    3. Quelle petite manie de tes élèves t’attendrit ?

    Je suis difficilement attendrissable par mes élèves... Je ne sais pas.

    Ah si : quand ils sont trop bruyants et déconcentrés et que je les menace d'arrêter de travailler au profit d'un "zoli dessin avec une belle fleufleur pour mamounette". Je suis odieuse... Mais ils supplient : "Oh non, on veut travailler..."

    4. Et chez tes collègues alors ?

    Joker

    (on sait jamais, des fois qu'ils viennent me lire... )

    5. Si tu ne devais garder qu’un seul manuel/fichier, lequel serait-il ?

    Archilecture, le manuel de ma copine.

    6. Quel est ton livre de littérature de jeunesse préféré ?

    John Chatterton, d'Yvan Pommaux.

    Tous les ans, j'y découvre un détail que je n'avais pas vu.

    7. Être maîkresse ou maîkre, ça s’est imposé à toi quand ? comment ?

    En Cm2. J'avais une instit' que j'adorais, et qui me laissait écrire au tableau pendant la récré, tenir le coin bibliothèque quand j'avais fini les exos...

    8. Une bonne journée d’école, pour toi, c’est quoi ?

    Une journée où il n'y a eu aucun accident dans la cour, pas de bagarres entre mes garçons, et où je n'ai pas trop crié.

    Autant dire que c'est rare...

    Quand Tchakatchapoum est absent, aussi. Mais ça, ça n'arrive jamais.

    Les Tchakatchapoums sont les plus résistants aux microbes, allez savoir pourquoi...

    9. A un parent d'élève qui te demande avec agressivité "M'enfin les enfants sont donc pas surveillés ?" parce que, en classe, bichon (monté sur ressorts) a pris le doigt du voisin dans l'oeil en se retournant alors qu'il était censé se concentrer sur son exo, tu penses que répondrais quoi, là, spontanément ??

    "Je ne peux pas tout voir. D'autant que Bichon est très vif quand il s'agit de faire une connerie."

    10. Une révolution dans ta façon d’enseigner (moyens matériels, pédagogie …) ce serait quoi ?

    Avoir un vidéo-projecteur à demeure dans ma classe. Et une connexion Internet.

    11. Quelle est la dernière chose que tu fais le soir en quittant l’école ?

    Je range mon bureau, mets les cahiers non corrigés dans mon sac Yves Rocher, ferme la porte à clé.

    12. Et pour décrocher, tu fais quoi ?

    Je ne sais pas décrocher...

    13. Et si on te proposait de changer de métier?

    Heu... Non, pas pour le moment. Il va falloir qu'on me vire pour se débarrasser de moi... J'ai encore trop de choses à apprendre, même en Ce2, avant de faire bien mon taf.

    En revanche, si une maison d'édition me recrutait comme auteur, je prendrais un mi-temps.

     

     

    Je vais aller taguer Spinoza, Titebouillotte, David et Boutdegomme (si ce n'est déjà fait !)

    Pour Boutdegomme, c'est fait, apparemment.


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique