• Différencier, or not ? That is the question.

    Petite réflexion sur la différenciation, qui n'engage que moi.

    1) Différencier n'est pas individualiser :

    J'y vois une nuance de taille : individualiser, que ce soit justifié par un beau PPRE ou fait de façon plus empirique et occasionnelle, conduit, à mon avis, à une mise à l'écart de l'élève (ou du groupe d'élèves) qui, d'une part, ne fait pas le programme, et d'autre part, se voit proposer un menu différent de celui de ses camarades.

    L'effet pygmalion marche alors à fond, mais dans le mauvais sens : je fais des exercices différents, sur des notions parfois complètement différentes que le reste du groupe classe; tout cela a un goût de déjà vu, faut pas me la faire... je suis mauvais, même si on ne me le dit pas.

    Du coup je comprends les collègues qui refusent même d'entendre ce mot.

    2) Différencier sans changer le menu, c'est possible ?

    Je crois qu'il faut absolument que chaque enfant de la classe (à de très rares exceptions près, comme les enfants qui n'ont pas été scolarisés régulièrement*) ait goûté au programme, et je dirais même : qu'il sache lire ou non**.

    Je crois qu'est là tout le problème de la prise en compte de l'hétérogénéité : porter vers le haut les enfants en grande difficulté, en leur montrant que si, avec de l'aide, tu es capable de comprendre les notions de phrases interrogatives et négatives, tu es capable de reconnaître un verbe dans une phrase, ou d'écrire, si je te prête ma main, la suite de ce poème...

    ...sans mettre à la diète les plus débrouillés.


     

     

    * Je pense là aux enfants du voyage, sans doute les plus maltraités par l'Institution. Intégrés dans des classes ordinaires en fonction de leur âge, quand même la reconnaissance des lettres de l'alphabet est problématique, ils ne peuvent que ressentir très fort leurs lacunes.

     

    ** Oui, mais alors qui va leur apprendre à lire ? Et quand ?

    Il n'est pas vraiment raisonnable d'escompter à apprendre à lire à un enfant sur le temps de classe, en présence d'un groupe de 25 qui a aussi besoin de l'instit, quand 4 années de cycle 2 n'y sont pas venues à bout. C'est là qu'il faut du temps, en dehors de la classe, pour se poser, et reprendre, par un autre biais, l'apprentissage de la lecture. C'est là que l'Institution doit jouer pleinement son rôle, si elle veut réellement lutter contre l'analphabétisme, en prenant à bras le corps ce problème des non lecteurs de cycle 3, sans attendre je ne sais quel déclic miraculeux qui ne viendra pas, sans les laisser mariner jusqu'au collège dans leur échec, sans laisser la résolution de ce problème aux initiatives personnelles et silencieuses de PE isolés.


  • Commentaires

    1
    cokelicot
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 17:40

    Dis, tu ne voudrais pas rédiger tes titres en français ? Je ne comprends pas .... (It's a joke, of course !)

    Sinon, je suis d'accord avec toi, différencier, oui, individualiser, non !

    2
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 17:57

    Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Et surtout sur ta deuxième astérisque...

    3
    Céline94
    Jeudi 15 Août 2013 à 16:40

    En CE2, c'est tout à fait faisable d'adapter le travail (aide sur la feuille de travail, consigne différente) et au final, la tâche (ou tache :-S) principale est faite. En CM2 c'est beaucoup plus difficile car c'est vraiment le grand écart.

    4
    besoin de prozac
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 14:06

    Comment différencier quand en ce2:

    2 allophones dont 1 suspicion d'handicap mental, jamais scolarisé et que la psy scolaire ne trouve pas de créneau pour aider,

    1 ancienne allophone qui au bout de 3 ans en France ne sait toujours pas déchiffrer, ne connaît les nombres que jusqu'à 15,

    3 dyslexiques dont 1 uniquement suivi orthophoniste, car les parents des autres refusent d'admettre la vérité

    1 dyspraxique

    3 troubles du comportement avec anciens suivi CMPP, mais parents veulent arrêter car c'est trop loin,

    30 élèves et heureusement 6 bons lecteurs (les pauvres..)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :