• Le Robert Junior propose des ressources pédagogiques en ligne (à imprimer) pour aider nos élèves à utiliser le dictionnaire avec aisance et réflexion.

    Ayant participé, avec deux collègues, à la rédaction de ces fiches, je peux affirmer que leur objectif était de donner une dimension à la fois ludique et culturelle aux activités de recherche : à chaque fois, il y a un objectif  de lecture, de production, de grammaire ou d'enrichissement lexical derrière chacune.

    Des mois de travail et de discussions acharnées pour parvenir à ce produit fini !

    Ces ressources sont "clé en main" : description de la séance, recherches des élèves, exercices d'application de ce qui a été appris, et parfois exercice d'évaluation.

    Elles sont ici.

    Utiliser le dictionnaire, cycle 3

    Il faut se créer un identifiant pour y avoir accès.

     


    1 commentaire
  • Bonjour !

    Ils ont 10 ans et ne savent pas lire

    L'édition de la méthode "Permis de lire" est d'actualité. Enfin ! 

    J'ai reçu depuis sa mise en ligne plus d'une centaine de demandes, que ce soit par la messagerie du blog ou en commentaire. Je ne peux réellement comptabiliser ses utilisateurs car je l'ai d'abord proposée sans mot de passe.

    Vous êtes cependant plusieurs dizaines à m'avoir laissé votre adresse mail et je vous en remercie. Cela donne une petite idée des besoins de ce type d'outil dans nos classes.

    Un éditeur prestigieux est intéressé par notre travail, ce qui permettrait de faire de Permis de Lire un véritable ouvrage, avec une mise en page professionnelle et une diffusion importante. Néanmoins, il paraît nécessaire de l'améliorer pour qu'il soit utilisable au pied levé, dans des situations où le temps de l'enseignant est très souvent compté.

    C'est pourquoi je fais appel à ceux qui ont utilisé les premiers modules pour m'aider : accepteriez-vous de répondre à un petit questionnaire, assez précis, sur l'utilisation que vous avez faite de cette méthode, sur ses qualités et ses défauts... ?

    Dans ce cas, merci de me laisser votre mail en commentaire, ou de me l'envoyer en message privé. Cela nous aidera grandement à finaliser cet utile outil !

    Si ce projet aboutissait, nous enverrions aux enseignants qui nous auront aidées à le réaliser un exemplaire de la méthode éditée.

     


    18 commentaires
  • Une idée pour rendre plus vivante une visite de la médiathèque...

    Après une découverte ou redécouverte des locaux, les élèves, en groupe de 5 ou 6, ont pour mission de rapporter les 5 livres indiqués. Pour cela, ils doivent s'aider du classement propre à la médiathèque. D'autre part, une préparation est nécessaire avec les bibliothécaires : sélectionner les livres dans différents rayons (en fonction des lectures et centres d'intérêt de la classe au moment M), les mettre de côté pour les réintroduire juste avant la visite de la classe (sinon, ils risquent d'être empruntés, et donc introuvables).

    Des exemples de "missions".


    2 commentaires
  • Bonjour !

     

    J'ai reçu beaucoup de demandes de mot de passe les jours entourant la rentrée - que ce soit dans la shoutbox ou par mail. 

    Il s'agissait d'accéder à la petite méthode "Permis de Lire" qui s'adresse aux non-lecteurs arrivant en cycle 3 - et pour lesquels nous sommes bien démunis. Cette méthode, réalisée en collaboration avec une collègue de CP,  représente un énorme boulot de notre part. Elle cherche toujours un éditeur qui lui ferait confiance.

    Je suis, comme nous tous, très occupée en cette rentrée, et je n'ai pas pu répondre à vos demandes.

    Bon, OK, c'est un peu une fausse excuse...

    Il se trouve en effet que l'année scolaire dernière, j'ai envoyé à une dizaine de collègues le mot de passe ainsi que les modules qui ne sont pas en ligne. Et je n'ai eu que très peu de retours, voire même pas un petit "merci"...

     

    Mon objectif est, cette année, de mettre en avant les demandes de collègues - afin de convaincre un éditeur des besoins réels en outil d'apprentissage de la lecture adapté à des plus grands. 

    Je vous demanderai donc de bien vouloir réitérer ou formuler vos demandes, non plus dans la shoutbox ou par mail, mais directement en commentaire de cet article, en précisant votre mail, votre localisation, votre niveau de classe ainsi que l'âge de l'élève à qui vous destinez ce travail.

    Je vous remercie de votre compréhension !

    A bientôt.

     

     

     


    197 commentaires
  • Ça y est ! Concours en poche ! Vous allez avoir votre classe à vous tout seul ! 

     

    Vous avez bossé toutes les vacances.

     

    Vous avez trouvé quelques pépites sur les blogs. C'est rassurant.

     

    Vous vous croyez prêt.

     

    Vous avez même hâte d'y être.

     

    Oui, bientôt, très bientôt, enfin, vous allez remplir le rôle de passeur dont vous avez toujours rêvé, et guider les générations futures dans tous les champs du savoir :

    200715-18

     

    Vous pensez qu'il suffit de se lancer, et que le reste viendra tout seul... !

    270715-7

     

    Il faut pourtant que je vous avertisse de deux ou trois trucs que la Formation ne vous a jamais dits.

    (Ames sensibles et idéalistes : ne lisez pas la suite.)

     


    9 commentaires
  • En effet, il vous reste peu de temps. Utilisez-le pour dire adieu à vos amis.

     

    A vos enfants. 

     

    Dites bien aussi à votre moitié qu'il ne s'agira plus de batifoler avant le mois de juillet prochain.

    200715-4

     

    Car c'est fini : vous n'aurez désormais plus une minute à leur consacrer. Vous entrez dans la grande famille de l'E.N.

     

    Vous ressentez déjà - alors même que vous êtes encore en vacances pour la plupart des gens -  les premiers symptômes du burn-out : plus la rentrée approche et moins vous êtes serein. C'est normal.

     

    Mais cela n'est rien comparé à toutes vos nuits à venir.

     

    Après deux semaines de classe vous serez au bout du rouleau. Mais il vous faudra y aller quand même.

     ajM051BxSeuNZI0ZpjHb_Airport Drag

     

    Il faut dire que le corps médical est très concerné par la fatigue des enseignants. 

     

    Le pire, c'est que vous ne serez plus jamais tranquille. Surtout à l'école !

    Inutile d'essayer de nouer des liens avec les collègues pendant la récré : il y aura toujours un élève pour vous interrompre.

    080615-15

     

    Même chose à la pause-déjeuner - si on peut appeler ça une "pause"... Ils ont tout le temps besoin d'un truc.

    270715-10

     

    Vous aurez parfois besoin d'aller vous rafraîchir aux toilettes, en toute intimité.

    N'y comptez pas.

    Ils sont partout.

    130715-8

     

    Et même si vous arrivez le matin super en avance, il y en a déjà qui frétillent au portail depuis 10 bonnes minutes.

    290615-10

     

     

    Mais bon, j'exagère... Il n'y a pas que les élèves à l'école. Il y aussi des bons côtés !

    Le matin, par exemple, dans la Salle des Maîtres ! plein de collègues sympas à la joie de vivre communicative !

     

    Trop ponctuellement, des conseillers empathiques et enthousiastes.

     

    Des animations pédagogiques passionnantes le mercredi après-midi.

     

     

     Voilà, je crois que j'ai rempli mon rôle : je vous sens davantage à même d'affronter notre beau métier, dont je vous ai révélé les arcanes.

    Ne me remerciez pas.

    150615-18


    38 commentaires
  • .

     

    (Je crois que c'est le plus court article de la blogosphère he.)


    8 commentaires
  • Encore un magnifique document he !

    Il s'agit -pour mémoire- de quelques-uns de mes parcours à vélo dans la cour, dont j'exploite déjà un peu les obstacles (paniers de basket, buts de foot, forme alambiquée...), et en ajoute d'autres, afin de mettre mes élèves dans des situations diverses et de les préparer à la GRANDE sortie à vélo fin juin.

     

    clique sur l'image pour visualiser le doc : Parcours vélo

     


    4 commentaires
  • Pour donner un peu de pep's à ma séquence sur les fractions, des éventails pour s'entraîner à ranger ces nombres dans l'ordre croissant.

    Fractions et décimaux en Cm1 (2)

    C'est sur une idée de Val10 (merci à elle) qui m'a gentiment envoyé la trame vierge de ses propres éventails.

    Au verso, un mot de réussite de 6 caractères (à écrire à la main avant de plastifier, une lettre par carte) pourra se recomposer, afin de valider le travail de l'élève : BRAVO !  SUPER !    TBIEN ! etc. (au crayon de papier fin, ou sur des gommettes, sinon ça se voit par transparence !)


    3 commentaires
  • Une séquence (en cours) sur les fractions.

    (Je m'excuse par avance pour la piètre qualité de mes documents, mais je les ai partiellement écrits à la main, et ensuite scannés...)

    Destinée d'abord à mes cm1, il s'avère que mes ce2 s'y sont aussi intéressés et qu'ils ne se débrouillent pas mal.

     

    1/ Ecriture fractionnaire.

    J'ai démarré par la séquence de découverte de Sébastien Moisan (ici), sur deux séances : l'une pour la représentation par bandes, l'autre par cercles.

    Plusieurs exercices et activités de recherches ont suivi ces séances :

    Les fractions en cm1                                Les fractions en cm1

    Nous avons ensuite manipulé (lu, écrit, représenté, associé...) différentes fractions grâce aux flashcards de laclassebleue.

     

    Et enfin, effectué ces exercices d'application :

    Les fractions en cm1

     

    2/ Comparer et ajouter des fractions.

    Les élèves n'ont pas eu trop de mal à comparer des fractions de même dénominateur, ainsi que quelques fractions de dénominateurs différents (en choisissant le numérateur pour faciliter cette tâche.)

     

    Un exercice d'entraînement et des exercices pour le cahier du jour :

    Les fractions en cm1

     

     

    Après avoir décomposé des fractions supérieures à 1, nous avons ensuite additionné des fractions de même dénominateur, en passant d'abord par leurs représentations graphiques, puis en réfléchissant sur les nombres eux-mêmes :

    Les fractions en cm1

     

    3) Placer des fractions sur une ligne graduée.

    Afin de préparer le passage aux fractions décimales en lien avec l'écriture "à virgule" des décimaux, on s'entraînera à placer des fractions sur une ligne graduée ou à graduer.

     

     

    Les fractions en cm1

     

     

    4) Placer des décimaux sur une ligne graduée, les décomposer :

    Fractions en cm1

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Les autres sources d'inspi pour cet article : classeur d'écolema maîtresse de cm1, et A l'encre violette.

    Merci à elles pour leurs doc' !


    9 commentaires
  • Une réaction aux propositions de nouveaux programmes concernant l'étude de la langue. 

     

    Je lis page 15, dans la toute petite case relative à l'énorme chapitre : "Maîtriser  le fonctionnement syntaxique et sémantique de la phrase", que les "méthodes, démarches et outils préconisés" relèvent essentiellement de manipulations formelles, à savoir :

    "Repérage de groupes nominaux en position de compléments et caractérisation :

    ‐ peut‐on les supprimer ?

    ‐ peut‐on les déplacer en début de phrase ?

    ‐ peut‐on les pronominaliser ?

    La réponse à ces questions permet de caractériser les compléments du verbe (identification du groupe verbal) et les compléments de phrase."

    Soit. 

    Néanmoins, je m'interroge sur l'intérêt de ces manipulations dans l'accès au sens (compréhension en lecture), et dans la production de sens (rédaction) pour mes jeunes élèves.

    Je m'interroge du même coup sur l'intérêt de ces dénominations : à quoi peut servir - toujours du point de vue du sens- d'identifier si un GN est complément de verbe ou de phrase ? 

    Et enfin sur la valeur que pourra revêtir à leurs yeux une grammaire aussi abstraite, qui va tordre les phrases, les déformer, indépendamment de l'ordre des mots initial (dont on connaît bien maintenant l'importance sémantique), en s'appuyant sur un critère aussi fragile que la correction grammaticale. N'oublions pas que nous nous adressons à des enfants de 9 ans, dont le bagage syntaxique et littéraire pour juger de la correction d'une phrase est encore un peu mince (et qu'il ne risque pas de s'accroître si on le lui fait déformer si tôt...).

     

    Prenons un exemple, issu directement de mes dictées rituelles.

    Pour chasser un gros animal comme la biche, les loups  se réunissent  en meute.

     

    On peut identifier dans cette phrase 2 compléments - que l'on appelait jadis circonstanciels, l'un exprimant le but de l'action "se réunir", l'autre la manière dont "ils se réunissent" (donc attachés au verbe).

    Si je m'en tiens à la terminologie officielle, il va me falloir enseigner à mes élèves que ces deux compléments sont "de phrase" parce qu'ils peuvent :

    1) se déplacer : En meute, les loups se réunissent pour chasser un gros animal comme la biche.

    2) être supprimés : Les loups se réunissent.

    Voilà les enfants. Ce sont deux compléments de phrase. De quelle phrase ? ce n'est pas l'affaire. Nous avons également produit deux nouvelles phrases dont la correction et l'intérêt ne sont pas à démontrer. C'est chouette, hein ?

    Et notre compréhension de la phrase initiale en a été ainsi plus que renforcée. Nous avons verbalisé - non pas le sens de ces compléments, leur lien avec l'action, le contexte dans lequel celle-ci se réalise- pouah ! que voilà bien des préoccupations obsolètes - que ces compléments n'étaient pas essentiels (essentiels à quoi , d'ailleurs ?).

    Nous avons manipulé les mots - prouvant ainsi notre immense pouvoir.

     

    Prenons un autre exemple.

    Le loup est un carnivore : il se nourrit de rats, de lapins, de mulots, de rennes...

    On voit bien que l'on ne peut déplacer ni l'un ni l'autre des GN (quoique... De rats et de mulots le loup se nourrit, me semble tout à fait correcte...). Qu'on ne peut pas les supprimer (quoique... "Il se nourrit." n'est-il pas également correct ?)

    On peut cependant les pronominaliser (ouf !) :

    Le loup l'est : il s'en nourrit.

    (je défie d'ailleurs au passage la plupart de mes élèves de générer ceci... Le loup l'est, mouarf.).

    J'ai donc affaire à des compléments de verbe.

    Voilà, voilà. On va plutôt passer aux math, hein ?

     

     

    Dans une grammaire du sens, j'aurais pu vous expliquer que dans la première partie de la phrase (,Le loup est un carnivore), il n'y a pas d'action exercée par le loup sur "un carnivore", mais une identité entre le sujet et ce pseudo complément. Je vous aurais dit que "un carnivore" est attribut du sujet, qu'il n'est pas l'objet de l'action.

    Je vous aurais dit qu'au contraire, dans le deuxième segment (il se nourrit de rats, de lapins, de mulots, de rennes...), le loup exerce une action sur les rats, les lapins... et que donc ce groupe est un C.O. 

    J'aurais tenté de vous montrer, peu à peu et à travers des analyses quotidiennes, que la grammaire est simplement l'élucidation et la verbalisation des relations entre les différents acteurs présents dans la phrase; que c'est le verbe qui est au centre et qui distribue les rôles; que ces acteurs évoluent dans un décor dont la place n'est pas toujours innocente... 

    J'aurais voulu que plus tard, on vous montre que la grammaire est aussi le moyen d'élucider et de verbaliser l'interaction entre celui qui parle et celui qui écoute, par le biais de l'ordre des mots, fondamental.

    J'aurais aimé que la langue que l'on lit, que l'on parle, que l'on écrit, ne soit pas seulement pour vous un terrain d'expériences oulipiennes dont vous ne saurez mesurer l'écart à la norme si vous méconnaissez cette norme, mais un formidable moyen de comprendre et d'exprimer le monde.

     


    6 commentaires
  • Une remise en forme des problèmes à étapes proposés par PedagoGilles ( http://www.gilles-zipper.fr/problemes-cm1.html ), afin de guider davantage mes élèves.

     


    votre commentaire
  • Une petite synthèse sur les homophones les plus courants.

     

    (Les pointillés servent à écrire des exemples choisis par les élèves.)


    3 commentaires
  • Une T.E. de synthèse sur les différents compléments rencontrés lors des analyses de phrases du matin.

    Il s'agira de la compléter en nommant les différents C.C. dans la deuxième partie.

    Dans l'ordre : lieu, temps, but, moyen, manière, accompagnement.

     

    N.B. : Groumpf. Il y a une coquille à la fin de la leçon... "Paul écrit" est écrit (yes) deux fois. Un coup de souris suffira !


    3 commentaires
  • Un lien aujourd'hui vers le blog de Claire de Bulle, qui nous livre à travers ses dessin un regard tendre et drôle sur sa vie de Maîtresse d'école.

    Claire de Bulle


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires